Tout savoir sur la réglementation thermique des bâtiments neufs

la réglementation thermique des bâtiments neufs

La mise en place de la première réglementation thermique en France remonte en 1974. L’objectif était de parvenir à une réduction de la consommation énergétique dans les bâtiments neufs. La norme de 1974 a conduit à une division par deux de la consommation énergétique des ménages français. Elle a ensuite été remplacée par plusieurs autres dont la réglementation RT 2005, la réglementation RT 2012 et la réglementation RT 2020, entre autres.

La RT 2005 visait une division par trois de l’énergie consommée par les ménages. Quant à la RT 2012, son objectif était de permettre la construction des Bâtiments Basse Consommation (BBC). La RT 2012 fixe le plafond annuel de consommation énergétique à 50 kWh/m2/an.

L’état désastreux dans lequel notre planète se trouve aujourd’hui impose un meilleur cadrage et une approche plus sérieuse en ce qui concerne la mise en œuvre d’une politique d’habitat écoresponsable. Réduire l’impact écologique des constructions nouvelles passe par la mise en place des normes et réglementations et surtout par leur respect.

Aussi, sommes-nous fondés à formuler certaines interrogations comme de savoir : qu’est-ce qu’une réglementation thermique ? Quelles normes devons-nous respecter en matière de construction de bâtiments ou de logements neufs ? Que sommes-nous censés savoir à propos des normes BEPOS et BBC ?

Les normes et réglementations thermiques en vigueur en France

Les normes mises en place pour encadrer le secteur de l’immobilier et de l’habitat sont inhérentes à une meilleure gestion des ressources en rapport avec les préoccupations environnementales. Le niveau de développement et les avancées technologiques conditionnent le niveau d’exigence appliqué à chaque réglementation thermique.

Chacune des normes qui se sont succédé en France permettent de répondre à une problématique nouvelle en matière d’habitat à visée écologique. Celles ayant le plus impacté l’univers de la construction sont la RT 2005, la RT 2012 et la RT 2020. C’est dans le sillage de la RT 2000 que s’inscrit la RT 2005. Cette dernière impose au maître d’ouvrage le choix d’une solution permettant l’atteinte du niveau de performance exigée. La période d’application de la RT 2005 va du 1er septembre 2006 au 31 décembre 2012.

Lire aussi :   Quels changements dans la réglementation environnementale bâtiment ?

C’est à la suite de la RT 2005 que la réglementation RT 2012 a été mise en place. La production d’une eau chaude sanitaire et les solutions de chauffage écologique sont ses principales préoccupations. Le cadre technologique et la nécessité d’aérer les logements font également partie de son champ d’application. Cette réglementation thermique couvre la période allant de 2013 à l’été 2021. La norme BBC (Bâtiments Basse Consommation) est celle qui régule son implémentation.

Quant à la réglementation RT 2020, elle a pour but de faciliter la construction des maisons passives. Dans ce type de construction, l’énergie produite doit être supérieure à l’énergie consommée. La RT 2020 est couverte par la norme BEPOS (Bâtiments à Énergie Positive). La réglementation RT 2012 se focalise sur la faible consommation énergétique des bâtiments. La réglementation RT 2020 va plus loin en prescrivant la construction des maisons à énergie positive. Il faut entendre par là, une maison qui consomme moins d’énergie qu’elle ne produit.

Vers une performance énergétique plus efficace

La CSTB définit un bâtiment à énergie positive comme étant une construction dont la production énergétique est supérieure à la consommation. La réalisation de cette prouesse passe par le recours aux énergies renouvelables. Par ailleurs, la qualité architecturale des maisons ou des bâtiments doit faciliter leur intégration dans la ville de façon harmonieuse.

Une autre exigence de ces constructions est la fourniture aux ménages d’un environnement confortable à l’intérieur, sans oublier le respect des normes sanitaires. Ainsi, les occupants de chaque habitation pourront mieux intégrer la mise en pratique des éco gestes dans leur vie de tous les jours.

On peut dès lors comprendre pourquoi le couple permis de construire et réglementation thermique est indissociable. En effet, pour mieux répondre à ces attentes, les bâtiments à énergie positive doivent consommer moins d’énergie. Pour qu’ils soient performants et consomment peu d’énergie, le choix d’un emplacement supposé stratégique n’est pas une nécessité en tant que telle.

Lire aussi :   Quels sont les axes de la mise en œuvre de la norme BEPOS ?

En plus des critères écologiques qu’il réunit, le bâtiment BEPOS doit impérativement intégrer d’autres paramètres liés à la production énergétique pour que son bilan soit positif. Ces points concernent aussi bien l’isolation intérieure, l’étanchéité, l’isolation thermique extérieure, la suppression des ponts thermiques, la mise en place d’un système d’aération, la faible consommation énergétique, la mise en place d’un récupérateur d’eau de pluie et une meilleure orientation des panneaux de captage de l’énergie solaire.

Les cibles prioritaires des réglementations thermiques

Constructeurs et professionnels du bâtiment sont les premiers concernés par les réglementations thermiques. La mise en pratique de ces normes est en effet une de leurs missions quotidiennes. Étant tous les habitants d’une même planète, les questions environnementales sont censées être une préoccupation globale de l’ensemble de la société.

En effectuant régulièrement des bilans BEPOS, vous serez en mesure de déterminer votre niveau de consommation énergétique. La valorisation par chacun de sa consommation énergétique contribue à l’éclosion de nouvelles solutions plus écologiques et moins gourmandes en énergie. La construction des bâtiments moins énergivores est adossée sur plusieurs axes.

L’isolation est le premier d’entre eux. Elle assure la mise en œuvre du label BEPOS en réduisant vos besoins en matière de chauffage. Le renforcement de l’isolation permet également de maintenir une température confortable à l’intérieur du logement. En outre, grâce à une bonne isolation, vous pourrez améliorer la performance thermique de votre maison ou de vos locaux d’entreprises. En effet, en respectant la réglementation climatisation bureaux, vous parviendrez à assurer un confort optimal chez vous ou sur vos lieux de travail.

L’énergie renouvelable est un autre axe d’orientation vers la construction des bâtiments verts en vertu de la norme BEPOS. De plus en plus de personnes en France se tournent vers un mode de consommation plus durable avec, pour conséquence, une meilleure préservation des ressources. L’éolienne et l’énergie solaire sont les alternatives auxquelles beaucoup font appel afin de réduire leur consommation en énergie électrique et partant, leur empreinte environnementale.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.