Quels changements dans la réglementation environnementale bâtiment ?

quels changements dans la réglementation environnementale bâtiment

Depuis une dizaine d’années déjà, le gouvernement français a adopté le mouvement écoresponsable et incite les citoyens à s’y prendre aussi, via des règles et des lois de plus en plus exigeantes.
Ce mouvement a été lancé avec la Réglementation Thermique de 2012, connu sous RT 2012. Celle-ci a introduit de nouvelles notions dans le domaine de la construction : les énergies renouvelables. D’année en année, nous avons vu que ces normes évoluaient selon les conditions environnementales et selon le résultat des recherches et études menées. En d’autres termes, les nouvelles réglementations apportent des solutions à des problèmes environnementaux.

Aujourd’hui, la toute nouvelle réglementation, c’est la RE 2020 ou Réglementation Environnementale. Son but principal, c’est d’introduire la notion de Cycle de Vie des éléments.

Qu’est-ce que la Réglementation Environnementale ? Que va-t-elle changer ? Quand va-t-elle rentrer en vigueur ? Découvrons tout ceci dans les paragraphes qui suivent.

Qu’est-ce que la Réglementation Environnementale ?

En effet, la Réglementation Environnementale, dite RE 2020 concerne les bâtiments neufs. Elle va remplacer la vielle norme en vigueur, la RT 2012. L’objectif principal de cette nouvelle loi, est de diminuer l’émission de gaz à effet de serre et l’empreinte de carbone afin d’améliorer les performances thermiques des bâtiments.

En fait, si on remonte jusqu’à 2012, nous allons remarquer que chaque nouvelle norme et réglementation introduisent une nouvelle solution à un problème environnemental. Avec la RT 2012, notre but était de, d’abord se tourner vers les énergies renouvelables. Ensuite, nous avons vu qu’avec le label Bepos, le but était de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Aujourd’hui, avec la RE 2020, on se penche vers le cycle de vie des matériaux de construction.
Ainsi, nous sommes amenés à utiliser des matériaux biosourcés, et éviter l’acier et le béton. Voyons ceci en détail.

La réglementation Environnementale 2020, quel but ?

La Réglementation Environnementale 2020 est une loi qui, comme on l’a précisé plus haut, vient remplacer la RT 2012. C’est d’ailleurs pourquoi, au départ, on l’appela RT 2020. Ensuite, elle a été très vite renommée RBR 2020 puisqu’elle concerne principalement les Bâtiments (Réglementation Bâtiment Responsable 2020). Effectivement, la RE 2020 va bien au-delà, des simples critères thermiques. Elle englobe plusieurs autres critères qui concernent la vie même du bâtiment :

  • Réduction des gaz à effet de serre ;
  • L’utilisation des matériaux biosourcés ;
  • La gestion de l’énergie …
Lire aussi :   Minimisez les coûts de vos travaux grâce à MaPrimeRénov !

Ce projet a été développé encore plus à cause des températures très élevées des étés de ces dernières années et l’air qui devient de plus en plus pollué.

Au départ, ce projet était prévu pour le 1er janvier 2020, mais il a été reporté pour de nombreuses raisons, y compris la crise sanitaire.

Il est aujourd’hui prévu pour le début 2020 pour les bâtiments, les bureaux et l’enseignement.

En d’autres termes, si le permis de construction a été placé avant 2021, cette norme ne sera pas applicable, mais au-delà de la fin 2021, les nouvelles constructions devront prendre en considérations toutes les normes indiquées dans la RE 2020.

Quels sont les objectifs du RE 2020 ?

La Réglementation Environnementale 2020 va s’appliquer principalement aux bâtiments neufs permettant donc de protéger, du mieux qu’elle peut, l’environnement, en luttant contre le changement climatique. La RE 2020 apporte des solutions pour plusieurs problèmes de taille.
Bien entendu, c’est une réglementation beaucoup plus ambitieuse que les précédentes, pour aider la France à tenir ses engagements, car le gouvernement s’est tenu à neutraliser complètement l’émission de carbone d’ici à 2050.

Pour cela, l’État a décidé de s’intéresser beaucoup plus aux émissions des bâtiments qui sont les principaux émetteurs de carbones, que ce soit sur le secteur tertiaire ou résidentiel (les bâtiments représentent 1/4 des émissions de gaz à effet de serre).

Comprendre la RE 2020

En fait, pour comprendre la RE 2020, il faut savoir qu’elle est axée sur 3 points différents :

  • Diminuer l’impact des bâtiments neufs, sur la planète ;
  • Contrôler les performances énergétiques et suivre la baisse de consommation des maisons neuves ;
  • Adapter les nouveaux logements aux conditions climatiques futures.
Lire aussi :   Tout savoir sur la réglementation thermique des bâtiments neufs

Ainsi, la RE a pour objectif d’inciter les ménages et les professionnels du domaine de la construction d’opter pour les méthodes de constructions écoresponsables, en adoptant des matériaux biosourcés et favoriser la consommation des différentes sources d’énergies durables.

Elle veut également aller plus loin, notamment en termes d’isolation, et ce, peu importe le type de chauffage installé. Donc, le Bbio ou l’indicateur de besoins bioclimatiques sera très important dans cette nouvelle loi.

Enfin, avec les élévations des températures et des étés caniculaires qu’on a vu ces dernières années, les futurs bâtiments devront être préparés pour faire face à ces différentes variations climatiques.

Quelles sont les nouveautés apportées par la Réglementation Environnementales 2020

La règlementation RE2020 va apporter plusieurs évolutions ainsi que des changements par rapport à la RT 2012. L’objectif est de réduire l’impact des constructions neuves, sur l’environnement.

Ce sont de nouvelles règles qui vont mettre les professionnels à l’épreuve, mais fort heureusement, le gouvernement va leur donner le temps de s’adapter.

Alors, les nouvelles lois sont :

  • Les nouvelles constructions individuelles ne devront jamais dépasser un plafond d’émission de CO2 qui est fixé à 4 kg / m² / an ;
  • Les besoins de chauffage doivent être diminués de façon à ce que les ménages n’utilisent pas plus de 12 kWhep/m² ;
  • La consommation d’énergie doit être moins de 100 kWh / m² au total ;
  • Les logements neufs doivent avoir un bilan d’énergie passif (logement à énergie positif), c’est-à-dire qu’ils doivent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment notamment grâce aux énergies renouvelables
  • Les émissions du CO2 au cours de la construction doivent être limitées et opter pour les matériaux biosourcés même dans les grands chantiers et pour les grandes œuvres

PS : pour ces constructions, vous devez toujours faire appel à un professionnel à qualification RGE pour pouvoir bénéficier des aides et des crédits proposés par l’État comme l’aide changement chaudière, MaPrimeRénov, le crédit à zéro, etc.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.