Qu’est-ce que le chauffage urbain ?

Vue aérienne panoramique du centre-ville de Miami

Se raccorder à un réseau de chauffage urbain est devenu presque incontournable de nos jours. Afin de répondre aux exigences économiques et environnementales dans le domaine de l’énergie, les réseaux de chaleur proposent désormais diverses solutions pour le chauffage urbain. Ainsi, un grand nombre d’entreprises proposent des chauffages urbains qui répondent de plus en plus à tout type de besoin. Qu’est-ce qu’un chauffage urbain ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages ? Ses inconvénients ? Nous vous répondons dans cet article.

Chauffage urbain : définition

Un réseau de chauffage urbain : c’est quoi ?

Le chauffage urbain, ou réseau de chaleur, est un système centralisé qui fournit de la chaleur à plusieurs bâtiments dans une zone urbaine. Il se compose d’une chaufferie centrale produisant de la chaleur et d’un réseau de canalisations distribuant la chaleur aux logements connectés. L’objectif d’un réseau de chauffage urbain est d’améliorer l’efficacité énergétique en centralisant la production de la chaleur. Il utilise diverses sources d’énergie, dont les énergies renouvelables, afin de maximiser ses rendements énergétiques. On retrouve souvent ce type de chauffage dans les zones urbaines denses. Cela permet de simplifier l’approvisionnement en chaleur.

Comment fonctionne un chauffage urbain ?

Le chauffage urbain fonctionne de manière séquentielle. Pour commencer, la chaleur est produite au sein d’une chaufferie centrale. Cette dernière peut utiliser du gaz, du charbon, de la biomasse ou des énergies vertes. La chaleur est ensuite transférée à un fluide caloporteur (la plupart du temps de l’eau), qui circule à travers un réseau de canalisation souterraine.

Ensuite, le réseau distribue le fluide caloporteur aux différents bâtiments connectés. À l’intérieur de chaque bâtiment, la chaleur est extraite du fluide par des sous-stations ou des échangeurs thermiques, puis distribuée au système de chauffage des logements (radiateurs ou planchers chauffants).

Une fois la chaleur transférée, le fluide caloporteur refroidi retourne la chaufferie centrale par un réseau de retour. Une fois à la chaufferie, il est réchauffé pour qu’un nouveau cycle reprenne.

Lire aussi :   La chaleur fatale, une réponse au défi climatique

💡 À savoir :

Les nouveaux bâtiments d’habitation et ceux en rénovation ont l’obligation de faire une demande de raccordement au réseau de chaleur existant si leur puissance de chauffage de production d’eau dépasse 30 kilowatts.

Chauffage urbain : avantage et inconvénients

Comme tout système qui marche, le chauffage urbain présente ses avantages ainsi que des inconvénients.

Les avantages du chauffage urbain ✔️

Le chauffage urbain permet de nombreux avantages. Les voici :

  • Tarif concurrentiel : Le chauffage urbain offre des tarifs très attractifs par rapport à d’autres modèles de chauffage.
  • Impact environnemental positif : Grâce à la centralisation de la production de chauffage et à l’utilisation de sources d’énergie renouvelable, le chauffage urbain limite les émissions de gaz polluants. Ce qui en fait une solution écologique.
  • Moins d’entretiens pour les abonnés : Les abonnés au chauffage urbain bénéficient d’une réduction des tâches d’entretien par rapport au système de chauffage individuel.
  • Stabilité des tarifs : Les tarifs du chauffage urbain sont fixés dans le cadre d’appels d’offres menés par la collectivité. Il y a donc une certaine stabilité par rapport à d’autres modes de chauffage.
  • Utilisation de sources d’énergie diversifiée : Le chauffage urbain peut tirer parti de différentes sources d’énergie, ce qui contribue à la diversification du mix énergétique et à la transition vers les énergies plus durables.
  • Diminution de la puissance installée : La mutualisation des installations de production de chaleur permet de réduire la puissance installée, ce qui peut conduire à des économies d’échelle pour les consommateurs.
  • Esthétique et confort : Le chauffage urbain améliore l’esthétique des villes, évitant la présence de conduite de cheminée individuelle, tout en offrant un confort thermique.

Les inconvénients du chauffage urbain ❌

Comme pour tout, un chauffage urbain a des inconvénients. On vous explique.

  • Dépendance à une source centrale : Les systèmes de chauffage urbain créent une dépendance à une source centrale, ce qui expose les utilisateurs à des risques de pannes ou de fluctuation dans l’approvisionnement en chaleur.
  • Perte d’autonomie : Un utilisateur de chauffage urbain, perd une certaine autonomie dans le choix et le contrôle de leur système de chauffage étant relié à un réseau géré de manière centralisée.
  • Investissement initial élevé : La mise en place d’infrastructures pour le chauffage urbain peut nécessiter des investissements initiaux élevés, tant pour la création du réseau que pour les installations dans les bâtiments.
  • Difficulté d’extension : L’extension du réseau de chauffage urbain peut parfois être complexe, en particulier dans les zones déjà construites.
Lire aussi :   Quelles sont les idées pour se chauffer sans électricité ?

Le prix d’un chauffage urbain 💰

Le prix du chauffage urbain varie en fonction de la ville et de la compagnie de chauffage. Par exemple, à Paris, l’abonnement à un réseau de chauffage est de 33 € pour une utilisation longue et de 25,70 € pour une utilisation moyenne. Le prix du mWh varie entre 68,5 et 77,20 € en hiver et entre 42,45 € et 54,20 € en été.

À Lyon, le tarif R1 est de 47,17 € le MWh, et le tarif R2 est de 42,57 € pour la fourniture de chaud. Pour le froid, il facture 19,55 € par MWh en été et 34,38 € par MWh hors été. Le coût du chauffage urbain est généralement compris entre 0,05 € et 0,08 € par kWh selon les villes.

Le raccordement à un réseau de chaleur est facturé entre 500 € et 2000 € par logement, selon une étude de l’AMORCE publiée en 2015. Ces frais peuvent être en partie absorbés par le dispositif des Coup de Pouce Chauffage, qui offre jusqu’à 700 € pour le raccordement à un réseau de chaleur.

Partager :
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Une station géothermique se trouvant dans les montagnes.
Chauffage

Comment fonctionne la géothermie ?

Avec les détériorations atmosphériques auxquelles on est confronté aujourd’hui, il devient de plus en plus urgent de trouver une solution énergétique durable. La géothermie est l’une

Lire l'article »
Une clim vu d'en bas, dans une pièce à vivre.
Chauffage

Combien consomme une clim ?

La climatisation, bien qu’elle procure un confort appréciable, représente une dépense énergétique non négligeable. L’utilisation d’une climatisation entraîne une consommation électrique allant à 2500 watts

Lire l'article »

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles






    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.