Quelles sont les conséquences de la nouvelle réglementation RE 2020

quelles sont les conséquences de la nouvelle réglementation re 2020

Aujourd’hui, les constructions sont de plus en plus cadrées par la loi qui se dirigent de plus en plus vers le green. Effectivement, notre impact sur la planète devient très lourd, et l’heure est grave. C’est pourquoi, la mobilisation s’est élevée vers une échelle plus importante, puisque maintenant ce sont les gouvernements qui cherchent à adopter le mouvement éco-responsable.

Dans le domaine de la construction, actuellement, on a des normes et des labels, qui permettent d’avoir des maisons et des apparentements à énergie positives. C’est-à-dire que les maisons du futur, doivent produire plus d’énergie qu’elles n’en consomment ! La norme la plus récente de ce domaine là, c’est la RE 2020. Alors, qu’est-ce que la RE 2020 ? En quoi consiste-t-elle ? Découvrons tout ceci et bien plus dans les paragraphes qui suivent !

La RE 2020

Le gouvernement français a mis en place, de nouvelles lois qui vont cadrer les prochaines constructions. Celles-ci vont être encore plus respectueuses de la nature. Cette réglementation est dite norme re2020.

Cette règlementation RE2020 va rentrer en vigueur à partir de 2022 et s’axe le plus vers les logements individuels, les bâtiments du secteur tertiaire et les logements collectifs.

La RE 2020 ou RT 2020 ont toutes un seul but, réduire l’ impact sur la planète.

La RE 2020 et le Gaz

Tout d’abord, notons que la RE 2020 vise à mettre un terme à l’utilisation du gaz. Les prochaines maisons neuves ne vont donc pas contenir des canalisations de gaz. Ceci a été jugé important pour limiter ou carrément neutraliser les émissions de carbones . Les maisons individuelles ne doivent pas dégager plus de 4 kgCO2eq/m²/an de GES ou de gaz à effet de serre.

Ainsi, pour atteindre ce seuil, il est important de limiter notre utilisation du gaz. On va le remplacer par le chauffage aux granulés de bois.

Par contre, le plafond d’émission de gaz dans les collectifs est un peu plus important, puisque ces derniers sont chauffés au gaz (75 %). Donc, la limite sera fixée à

14 kgCO2eq/m²/an, aussitôt que la RE 2020 entre en vigueur. Puis, avec le temps, on envisage de faire baisser ce chiffre à 6 kgCO2eq/m²/an.

On comprend donc, que prochainement, les énergies renouvelables, comme le solaire, le géothermique, les solutions hybrides …seront d’une très grande importance, puisqu’elles sont la source principale d’énergie pour les maisons individuelles ou collectives.

Quand est-ce que la RE 2020 entrera en vigueur ?

Bientôt, un arrêté et un décret seront déposés pour annoncer le début d’application de la règlementation environnementale, dite RE 2020 et ce, dès le début de 2022.

Plusieurs normes qui visent à rendre les futures constructions plus respectueuses de la nature, vont être appliquées en France. En revanche, cette réglementation aura des règles très strictes à respecter absolument. Les professionnels vont donc l’appréhender aussitôt afin d’être capables de se l’approprier. Compte tenu de ce dernier point, le calendrier de la mise en application va peut être s’étaler jusqu’à 2030.

Alors, pour vous simplifier la tâche, sachez que si vous allez déposer votre permis de construction avant l’entrée en vigueur de cette réglementation, sachez qu’elle ne sera pas applicable pour vous. De plus, dans un premier temps, cette norme ne sera envisageable qu’aux bureaux, aux écoles, aux lycées, aux universités.

La RE 2020 et les matériaux biosourcés

Toute nouvelle règlementation ou norme, introduit avec elle une nouvelle notion. En effet, la RT 2012 par exemple, a introduit la notion des énergies renouvelables, qui sont devenues, avec le temps, une obligation dans toutes les constructions neuves.

Les nouvelles normes répondent toujours à une facette d’un problème environnemental. Donc, la RE 2020 elle, va mettre l’accent sur le cycle de vie des matériaux. Effectivement, les matériaux biosourcés comme le parquet, le bois, lambris, le bardage …. ou encore les isolants comme le chanvre, le liège, la ouate de cellulose, les fibres de bois … sont tous mis à l’honneur avec cette nouvelle réglementation.
L’acier et le béton eux, sont défavorisés, mais comme il est très difficile de faire sans, dans un premier temps, le gouvernement va laisser encore du temps aux professionnels de s’adapter aux nouvelles normes.

Le calcul du cycle de vie des matériaux sera calculé et mesuré en kgCO2/m² pour déterminer les exigences déterminées par la SNBC.

Selon les études, les émissions des secteurs industriels doivent baisser de 30 % d’ici 2023. La valeur de l’indicateur de stockage de carbone sera annoncée prochainement.

L’Etat va, dans un premier temps, laisser le temps aux professionnels du secteur de s’adapter aux nouvelles lois, puis, les exigences environnementales, vont petit à petit progresser :

  • Le contenu carbone va baisser de – 15 % en 2024 ;
  • Puis de – 25 % en 2027 ;
  • Puis de – 30 % d’ici 2030.

Précisons par contre, que ce sont des applications qui seront différentes en fonction des secteurs. Les maisons individuelles sont les plus concernées puis les maisons collectives, puis le secteur tertiaire.

Le confort, une nouvelle norme !

Eh oui, le confort à la maison est devenu une règle ! La RE 2020 accorde beaucoup d’importance au confort chez soi, notamment en été, où les besoins d’air frais sont plus importants.

En fait, c’est simple, la loi impose des règles de construction très strictes afin d’optimiser les performances des maisons qui offriront plus de confort aux ménages. A leur tour, les ménages ne vont plus trouver du mal à adopter le mouvement éco-responsable. Ainsi, c’est un moyen indirect pour encourager les citoyens à protéger la planète.

Enfin, précisons que le besoin de rafraichissement sera introduit dans le Bbio et se reposera sur les températures des années à venir. Ainsi, le calcul sera de : degré / heure DH.

Terminons en précisant que ce genre de constructions est beaucoup plus coûteux.

Le gouvernement estime qu’il y aura une élévation des coûts de plus de 10 % par rapport aux normes RT de 2012. Mais, c’est un investissement rentable sur le long terme , puisque la consommation en énergie sera beaucoup moins importante, ce qui fait baisser la facture d’électricité à plus de 85 % !

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.