Quel isolant pour les combles ?

Il y a des combles vides d'une maison.

Face à la diversité d’isolant disponible pour l’isolation des combles, il n’est pas évident de choisir. Bien que dans 75% des cas, la laine de roche est utilisée pour l’isolation des combles, cet isolant peut ne pas convenir à vos besoins. Il faut donc prendre le temps d’examiner toutes les options présentes sur le marché afin de choisir celle qui conviendra le mieux. Quels sont les isolants disponibles pour l’isolation des combles ?

Les critères pour choisir un isolant pour les combles

Avant de choisir l’isolant idéal pour vos combles, prenez le temps de vérifier :

  • Le coefficient de conductivité thermique : Choisissez un isolant qui a un faible coefficient de conductivité thermique. Plus cet indice est bas, plus l’isolant sera capable de limiter les transmissions de chaleur (sera performant) ;
  • La résistance thermique : la résistance thermique (R) mesure la capacité de l’isolant à résister aux flux de chaleur. Choisissez donc un isolant avec une résistance thermique appropriée en fonction du climat de votre région et de l’espace disponible dans vos combles ;
  • L’épaisseur de l’isolant : Pour atteindre un certain niveau d’isolation thermique, il faut que l’isolant ait l’épaisseur requise. L’isolant à utiliser doit donc s’ajuster à l’espace disponible sans pour autant perdre ses performances ;
  • Performance acoustique : Si vous souhaitez réduire les bruits qui s’infiltrent à travers vos combles, optez pour un isolant doté de propriétés phoniques élevées ;
  • Durabilité : Privilégiez un isolant qui est capable de conserver sa structure et ses performances au fil du temps. Choisissez donc des isolants avec une grande durabilité pour avoir une isolation efficace pendant longtemps ;
  • Impact environnemental : Il existe plusieurs catégories d’isolant, dont les isolants naturels qui sont écologiques. C’est donc un critère à prendre en compte pour l’isolation des combles ;
  • Facilité d’installation : Si vous prévoyez de faire vous-même votre isolation, ce critère est très important. Certains isolants ne demandent pas une expertise particulière tandis que pour d’autres, il faut s’y connaître en bricolage ;
  • Le coût initial et global : Vérifiez les coûts des différents isolants sans oublier de prendre en compte le coût global (le coût d’installation, l’efficacité énergétique à long terme, et les éventuelles économies sur les factures). De cette façon, vous établirez un budget réfléchi.
Lire aussi :   Comment isoler des combles perdus ?

Les différents types d’isolants pour combles

Si vous voulez connaitre quel isolant choisir pour les combles de votre maison, il faut prendre le temps de voir les caractéristiques de chacun.

Isolant minéraux

La laine de verre : Ce matériau isolant, composé de fibres et de verre, est léger, économique et offre une bonne isolation. Cependant, lors de l’installation, il faut faire très attention aux risques d’irritations cutanées et respiratoires.

La laine de roche : La laine de roche, faite de fibres basaltiques, est plus lourde, mais résiste très bien au feu. Elle est adaptée aux endroits humides ainsi qu’aux combles.

Isolant naturel

Laine de mouton : La laine de mouton, traitée pour améliorer cette propriété isolante à écologique, offre une isolation thermique et acoustique de qualité. Toutefois, elle peut être un peu plus chère. On peut avoir besoin d’un bon système de ventilation surtout s’il est posé dans les combles.

Chanvre et lin : Les isolants à base de chanvre et de lin sont naturels et performants. Ils régulent l’humidité et isolent bien. Ils peuvent coûter assez cher et pour avoir une bonne efficacité, il faut qu’il soit installé dans la bonne épaisseur.

Isolant synthétique

Polystyrène Expansé (EPS) : L’EPS, léger et résistant à l’humidité, offre une bonne isolation. Mais il n’est pas très résistant au feu et peut se détériorer avec le temps sous les rayons UV.

Polyuréthane : Le polyuréthane, sous forme de mousse, isole efficacement même avec une faible épaisseur. Toutefois, il peut être cher à l’achat et il faut une installation professionnelle pour un meilleur résultat.

Isolants à Base de Fibres Végétales

Ouate de Cellulose : La ouate de cellulose, issue de papier recyclé, est écologique, régule l’humidité et résiste au feu. Cependant, elle peut se tasser avec le temps. Il faut donner une épaisseur adéquate.

Fibres de bois : Les isolants à base de fibres de bois sont naturels, régulent l’humidité et offrent une bonne isolation. Cela dit, leur prix est élevé et il faut avoir une bonne protection contre l’humidité pour le préserver.

Lire aussi :   Tout connaître sur l’entretien de toiture

💡 À savoir

Lors de l’isolation des combles, pensez aussi à isoler le sol. De cette façon, vous êtes sûr d’éliminer tous les ponts thermiques. Une fois l’isolation en place, faites régulièrement son entretien.

Coûts et subventions pour isoler ses combles

Afin de bien réussir l’isolation des combles, il faut un certain coût. Mais vous n’avez pas d’inquiétude à vous faire, car il existe des subventions pour ce type de travaux.

Combien prévoir ?

Avant de vous lancer dans les travaux d’isolation de combles, envisagez un diagnostic énergétique. Cela vous permettra de mieux évaluer les besoins en isolation. Ce service peut coûter en moyenne entre 100 et 300 €. Le choix de l’isolant aura aussi un impact sur le budget. Prévoyez de débourser en moyenne entre 20 et 50 € par mètre carré. De plus, des frais supplémentaires peuvent s’ajouter pour l’achat des accessoires d’isolation (pare-vapeur, rails et suspentes). Le coût total peut aller de 1000 euros à 4 500 euros, qu’il s’agisse de comble perdu ou aménageable.

Les coups de pouces pour l’isolation des combles

Crédit d’impôt : Il est possible d’obtenir un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ce crédit peut couvrir une partie des coûts liés à l’isolation des combles.

Aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : L’Anah propose des subventions pour les travaux d’amélioration énergétique. Il faut bien prendre connaissance des critères d’éligibilité et les respecter.

Prime énergie : Certains fournisseurs d’énergie offrent des primes énergies pour encourager les travaux d’efficacité énergétique, y compris l’isolation des combles. Les conditions d’obtention varient en fonction de chaque foyer.

Éco-prêt à taux zéro : Vous pouvez être éligible à un éco-prêt à taux zéro pour financer vos travaux d’isolation. Ce prêt est remboursable sur une période déterminée.

Pour savoir quel isolant choisir pour les combles, il faut connaître les besoins énergétiques de sa maison. De cette façon, vous aurez une isolation performante et durable. Pour alléger les frais des travaux d’isolation de combles, il est possible de faire une demande de subvention.

Partager :
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles






    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.