Comment isoler un mur intérieur avec un isolant mince ?

Isolation d'un mur intérieur à l'aide de panneaux isolants.

Du fait de sa simplicité de mise en œuvre et de son coût abordable, l’isolation par l’intérieur est la meilleure option pour limiter les pertes de chaleur. Toutefois, si vous ne choisissez pas la bonne méthode, cela peut restreindre l’espace dans le logement. Heureusement une technique d’isolation se démarque de toutes les autres : l’isolation des murs intérieurs à l’aide d’un isolant mince. L’utilisation d’isolants minces est en effet une solution astucieuse, qui donne une bonne isolation et permet de passer outre les problèmes d’espace. Si vous planifiez bien les travaux d’isolation en tenant compte des particularités de votre maison, vous êtes certain de faire des économies à long terme tout en améliorant le confort. Comment isoler un mur intérieur avec un isolant mince ?

Pourquoi est-il primordial d’isoler un mur ?

Des changements brusques de température, des murs fins, une consommation excessive de son système de chauffage et des factures d’électricité élevées, sont tant de conséquences d’une mauvaise isolation de vos murs. En effet, 25 % des déperditions de chaleur sont par les murs. De plus, les problèmes d’humidité sont souvent provoqués par des murs mal isolés.

Grâce à une bonne isolation de vos murs, vous réduisez le risque de moisissures et préservez par la même occasion votre santé. Une bonne isolation des murs préserve aussi votre tranquillité, car elle permet de réduire considérablement les nuisances sonores.

Les avantages de l’isolation intérieure

Parmi les différentes options d’isolation, il en existe qu’on peut facilement réaliser soi-même comme l’isolation par l’intérieur. Cette dernière demande moins de travail, ce qui fait que la majorité des propriétaires privilégie ce type d’isolation à l’isolation par l’extérieur. Voici les autres avantages de l’isolation intérieure :

L’isolation par l’intérieur se révèle être une solution économique. Les coûts associés à ce type d’isolation sont généralement inférieurs à ceux de l’isolation par l’extérieur. Ce qui en fait un choix plus abordable pour ceux qui cherchent à améliorer leur confort thermique sans engager de gros budgets.

Les travaux liés à l’isolation par l’intérieur sont moins invasifs. Vous n’aurez pas à entreprendre des modifications sur la façade extérieure de votre maison. L’isolation intérieure est un travail qui demande moins d’étape et qui est donc plus rapide.

Contrairement à l’isolation par l’extérieur qui peut nécessiter des autorisations, l’isolation par l’intérieur ne requiert aucune démarche administrative. L’isolation par l’intérieur allie simplicité, efficacité et économie.

Lire aussi :   Quel est le rôle de l'isolation dans la réduction des dépenses énergétiques ?

Pourquoi utiliser un isolant mince pour isoler son mur ?

Pour répondre au défi (perte d’espace) lié à l’isolation par l’intérieur, l’utilisation d’isolants minces s’avère être la solution idéale. Ces matériaux sont conçus pour offrir de bonnes performances thermiques tout en occupant un espace réduit.

Les avantages d’un isolant mince

Un isolant mince regroupe beaucoup d’avantages. Les voici :

  • Optimisation de l’espace : Grâce à leur aspect fin, votre espace habitable n’est pas réduit à cause de la pose d’un isolant.
  • Facilité d’utilisation : Étant fin, souple et légers les isolants minces sont faciles à manier. Leur installation est donc simple et se réalise en un temps record.
  • Réflexion thermique : Grâce à leurs propriétés réfléchissantes, ils créent une barrière efficace contre les rayonnements thermiques. La température intérieure est constante à l’aide d’un isolant mince.
  • Résistance à l’eau : Correctement installés, ces isolants minces jouent un rôle de pare-vapeur efficace contre l’humidité.
  • Polyvalence d’application : Ils s’adaptent à une variété de zones de votre maison, que ce soit la toiture, les combles ou les murs. Les isolants minces sont donc une solution tout-en-un pour votre projet d’isolation.

Les inconvénients d’un isolant mince

Les isolant minces sont souvent utilisés en complément d’autres types d’isolants. En effet, leur performance isolante ne suffis pas toujours. Cela dépend de la maison, de l’épaisseur et de l’isolant choisi. De plus, les isolants minces ne sont généralement pas conçus pour offrir une grande isolation phonique. Bien que leur installation soit simple, l’installation des isolants minces requiert une certaine expertise.

Quels sont les isolants minces ?

L’isolation avec un isolant mince vous intéresse ? Pour en savoir plus, voici des exemples d’isolants minces.

Les isolants minces synthétiques

Les isolants synthétiques sont fabriqués à partir de matériaux tels que le polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (PSX), le polyuréthane (PU) ou le polychlorure de vinyle (PVC). Ils sont généralement sous forme de panneaux rigides, de mousse ou de mousse pulvérisée.

Les isolants synthétiques ont une forte résistance et ne s’altèrent pas vite. Ils sont légers et faciles à manipuler, ce qui facilite leur installation. Néanmoins, ils ne sont pas écologiques et peuvent être cher. Ils peuvent être inflammables et doivent être traités pour résister au feu.

Les isolants minces synthétiques sont les suivants : le polystyrène ou le polyuréthane.

Lire aussi :   Quels sont les matériaux composites ?

Les isolants minces minéraux

Les isolants minéraux sont fabriqués à partir de silice, de basalte ou de verre recyclé. Vous pouvez les acheter en rouleau ou en panneau. Les isolants minéraux offrent une isolation thermique efficace. Ils sont généralement moins chers que les isolants synthétiques et ne se dégradent pas facilement.

Néanmoins, la manipulation de certains isolants minéraux, comme la laine de verre, peut provoquer une irritation de la peau et des voies respiratoires. Ils peuvent absorber l’humidité et perdre de leur efficacité s’ils ne sont pas correctement installés.

Les isolants minces minéraux sont les suivants : la laine de verre ou la laine de roche.

Les isolants naturels minces

Les isolants naturels sont à base d’éléments biodégradables (chanvre, liège, etc.). Ils sont donc très écologiques et sont efficaces contre l’humidité. Ils offrent également une isolation phonique efficace. Cela dit, ces isolants peuvent être difficiles à trouver et très chers.

Les isolants naturels minces sont les suivants : la laine de bois, le chanvre, la ouate de cellulose ou le liège.

Comment isoler un mur intérieur avec un isolant mince ?

Avant d’entamer les travaux d’isolation, il faut savoir comment isoler un mur intérieur avec un isolant mince. Voici comment procéder :

Veillez à traiter tout signe d’humidité avant la pose de l’isolant fin sur le mur. Une découpe précise de l’isolant est essentielle pour un ajustement parfait. Utilisez un cutter ou des ciseaux pour découper l’isolant selon vos mesures.

Décollez soigneusement le film protecteur de l’adhésif sur un des bords de l’isolant. Appliquez le bord adhésif en haut du mur, en veillant à ce qu’il soit parfaitement aligné et vertical. Déroulez ensuite l’isolant avec soin, puis lissez l’isolant avec un maroufleur pour une adhérence parfaite et pour éliminer les bulles d’air.

À savoir :

Les joints entre les bandes d’un isolant doivent être scellés de manière hermétique pour empêcher les infiltrations d’air indésirables. Utilisez une bande adhésive spéciale à cet effet.

Une fois que vous avez installé l’isolant, assurez-vous que les prises électriques et les interrupteurs ne soient pas recouverts.

Notez qu’en matière d’isolant mince, seule une bonne pose garantira une performance maximale. Ainsi n’hésitez pas à confier les travaux à un professionnel avisé pour être sûre de l’efficacité des travaux d’isolation avec un isolant mince.

Partager :
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles






    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.