Quelle est la différence entre énergie fossile et fissile ?

différence énergie fossile et fissile

L’énergie est à la base de la vie : toute activité nécessite de l’énergie. À l’image de notre corps, les objets que nous utilisons et ce que nous créons consomment de l’énergie. Il existe plusieurs sortes d’énergie, mais savez-vous différencier énergie fossile et énergie fissile ?

Les énergies fossiles

La création des énergies fossiles

 

Les énergies fossiles sont issues de la décomposition de matières organiques, principalement végétales, que la nature a mis des millions d’années à transformer. Citons ainsi la tourbe, le charbon, le gaz naturel et le pétrole. Présentes de manière localisée et surtout de manière limitée, elles sont riches en carbone et en hydrogène.

Les avantages et les inconvénients des énergies fossiles

Le pétrole

Le pétrole est aujourd’hui la principale cause du réchauffement climatique. Il a favorisé le développement de l’industrie et des déplacements humains depuis la révolution industrielle, mais son utilisation à outrance accélère la dégradation de l’environnement.

Les ressources en pétrole sont limitées. Leur raréfaction entraînera, dans quelques dizaines d’années, une hausse du coût des matières premières. Il est donc urgent de développer des solutions alternatives, principalement pour les déplacements.

Les principaux gisements pétroliers se situent au Venezuela, en Arabie Saoudite et au Canada. Les 4 plus grands pays producteurs concentrent à eux seuls plus de 50% de la production mondiale. L’hétérogénéité de la répartition des gisements en fait une source potentielle de conflits internationaux.

Le gaz naturel

Le gaz naturel est une énergie dont l’exploitation est simple et qui ne crée pas de déchets. Il peut être utilisé quasiment à l’état brut, ce qui engendre peu d’étapes de transformation. Cependant, il existe un risque d’explosion aussi bien lors de son utilisation industrielle que domestique.

Les principaux producteurs de gaz sont les États-Unis et la Russie, loin devant l’Iran ou le Qatar. S’il existe des gisements de gaz naturel tout autour du globe, l’amenuisement des ressources fossiles fait de la distribution du gaz un enjeu majeur des rapports géopolitiques.

Lire aussi :   Quels sont les avantages de l'énergie solaire photovoltaïque ?

Le charbon

Le charbon est souvent perçu comme une énergie rétrograde. Malgré cela, elle représente 39% de la production mondiale d’électricité actuelle. Avec des gisements abondants et répartis sur la planète, le charbon est une énergie qui coûte peu à l’importation. Mais son extraction, en plus de défigurer les paysages, engendre des émanations de CO2 particulièrement abondantes, ce qui en fait une des énergies les plus polluantes. Son exploitation entraîne surtout la mort de milliers d’êtres humains tous les ans. Le charbon est exploité, pour la grande majorité, en Chine.

La tourbe

Beaucoup plus confidentielle que ses consœurs, la tourbe est une énergie fossile issue des zones marécageuses. Du carbone se crée de la décomposition des végétaux, ce qui transforme la tourbe en une terre hautement inflammable. Cette énergie fossile est principalement utilisée dans les pays producteurs, tels que la Finlande. L’exploitation de la tourbe entraîne des émissions de CO2 équivalentes à celles de l’extraction du charbon. De plus, l’exploiter signifie détruire l’habitat naturel de nombreuses espèces animales et végétales se développant uniquement dans ce milieu marécageux.

Les énergies fissiles

La création des énergies fissiles

 

Les énergies fissiles sont issues de gisements d’uranium. La fission des atomes d’uranium produit des atomes de plutonium utilisés pour le nucléaire militaire. L’énergie fissile provient de la fission des atomes d’uranium, au cœur des réacteurs nucléaires, créant l’énergie nucléaire, mais aussi des éléments radioactifs.
L’uranium est un minerai naturellement radioactif. Présent en grande quantité dans des gisements répartis sur toute la planète, il assure une production d’énergie plus durable que les énergies fossiles. Mais tout est relatif à l’échelle géologique. Les experts s’accordent sur le fait que les réserves actuelles d’uranium seront épuisées dans 90 à 130 ans sans modification de nos habitudes actuelles.

Lire aussi :   Quels sont les avantages des énergies renouvelables ?

Si le Kazakhstan, le Canada et l’Australie sont les pays où se concentrent les gisements d’uranium exploités à l’heure actuelle, la France, les États-Unis et la Chine sont les trois plus grands pays producteurs d’électricité nucléaire.

Les avantages et les inconvénients des énergies fissiles

L’énergie nucléaire est traditionnellement présentée comme une énergie propre, car son exploitation n’émettrait aucun gaz à effet de serre. Cependant, l’uranium utilisé en France est importé d’Asie ou d’Afrique. Il subit ensuite plusieurs transformations, dans divers sites industriels, avant d’être acheminé dans les centrales nucléaires. Chacune de ces transformations nécessite des éléments polluants tel que du fluor ou de l’acide nitrique. Enfin, les assemblages de combustible produisent de l’énergie jusqu’à 5 ans puis deviennent des déchets.

Ainsi, la transformation de l’uranium produit de nombreux déchets à radioactivité et dangerosité variables. Les déchets produits sont issus de la fission en elle-même ou du démantèlement de certaines installations nucléaires. Aucune exploitation future n’est encore prévue pour ces déchets.

Le nucléaire en France

Visant un objectif d’autonomie énergétique à la sortie de la Seconde Guerre mondiale puis en réaction aux chocs pétroliers, la France a entamé, puis accéléré, une transition vers la production d’énergie nucléaire depuis les années 50. Le parc nucléaire français est constitué aujourd’hui de 58 réacteurs répartis sur 19 sites de transformation.

À l’heure actuelle, 70% de la consommation électrique française est issue de l’exploitation de l’uranium. De la production de cette énergie naissent les déchets à vie courte et ceux à longue vie. Ces déchets sont triés selon leur taux de radioactivité avant d’être conditionnés puis déplacés vers les sites de stockage. Aujourd’hui, la question des déchets nucléaires tout autant que celle du risque lié à la vétusté de certaines installations de production françaises reste au cœur du débat énergétique.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.