Qu’est-ce que la GTB et quel est sa portee ?

alt

À l’ère d’internet et des progrès permanents de la technologie, il est devenu de plus en plus naturel de tout contrôler à distance. En effet, presque n’importe quel appareil existe sous une forme dite « connectée », ce qui permet, grâce à un logiciel de pouvoir l’utiliser, le modifier ou même le personnaliser selon ses besoins, et ce, depuis n’importe quel endroit. Évidemment, si les systèmes informatiques se multiplient, ce n’est pas juste dans le milieu des particuliers. En effet, dans le milieu professionnel, des bâtiments entiers sont pilotables à distance à travers ce que l’on appelle dans le langage courant : la GTB.

La GTB dans son ensemble

Lorsque l’on tombe sur ce type d’acronyme, on peut naturellement se demander : qu’est-ce qu’une GTB ? Une GTB signifie Gestion Technique du Bâtiment, ou encore BMS en anglais pour Building Management System. Il s’agit de l’ensemble d’un système informatique connecté qui permet de contrôler des installations techniques des bâtiments qui sont dans la catégorie tertiaire. Parmi les éléments techniques que l’on peut contrôler à distance, on retrouve tous les équipements de chauffage, de ventilation et de climatisation. Mais aussi, la plomberie, la distribution d’électricité, l’éclairage, les différentes installations de sûreté comme de sécurité, dont, bien entendu, les dispositifs incendies. En somme, la GTB permet d’avoir une vue globale du bâtiment, tant sur le plan de la sécurité que du confort.

De plus, il existe plusieurs niveaux de GTB, chacun poussant toujours un peu plus loin le degré de contrôle que l’on peut avoir sur le bâtiment de contrôle, y compris sur des aspects aussi précis que sa consommation en énergie. Nous allons donc nous intéresser à tout cela ci-dessous.

Lire aussi :   Qu'est-ce que l'énergie nucléaire ?

Les niveaux de GTB

Un bâtiment est une infrastructure pour le moins complexe, qui mélange en son sein de très nombreux éléments qui sont parfois amenés à interagir ensemble. Il est donc important que tous ces usages soient réglementés et précis, afin que la gestion dudit bâtiment soit la plus idéale possible. Cette réglementation se fait naturellement à travers trois niveaux distincts de GTB, le suivant étant toujours plus poussé que le précédent :

Niveau 1, la surveillance des installations de sécurité : naturellement, s’il y a bien un élément qui demande un contrôle à distance pour le moins nécessaire, c’est bien les installations de sécurités. Que ce soit les éventuelles alarmes ou caméras, ou encore l’obligatoire dispositif anti-incendie, ces différents équipements peuvent faire l’objet d’un contrôle à distance. De plus, dans la plupart des cas, lors de l’installation d’un dispositif de sécurité, il est le plus souvent consultable à distance.

Niveau 2, le contrôle du confort et l’optimisation des coûts d’exploitation :  que ce soit les lumières allumées ou tout autre élément actif sans raison, un bâtiment de niveau deux de GTB peut permettre un contrôle de ces éléments à distance. Ce qui permet à un bâtiment ayant atteint le niveau 2 d’effectuer déjà quelques économies qui peuvent devenir conséquentes sur le long terme.

Niveau 3, l’analyse de la consommation énergétique du bâtiment : le niveau 3 permet une analyse des performances énergétiques d’un bâtiment et ainsi de découvrir d’éventuels problèmes à résoudre, notamment en termes de surconsommations. En sommes, plus le contrôle sur un bâtiment est poussé, et plus il devient facile de déterminer d’éventuelles failles dans sa consommation en énergie.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles






    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.