Tout savoir sur la construction en terre-paille !

tout savoir sur la construction en terre paille !

Aujourd’hui, on opte de plus en plus pour les solutions de constructions écologiques qui sont à la fois durables et bénéfiques pour notre environnement.

Plusieurs matériaux ont connu un énorme succès, notamment grâce à leur caractère écologique, économique et pratique comme le bois, le chanvre, la paille, etc. C’est beaucoup plus qu’un phénomène de mode, c’est un mode de vie !

D’ailleurs, pour encourager les ménages et les propriétaires à se tourner vers ces moyens éco, le gouvernement a mis en place plusieurs aides financières et des crédits intéressants.

Aujourd’hui, nous allons parler du terre-paille. Qu’est-ce que le terre-paille ? Comment l’utiliser ? Quels sont ses avantages ? Découvrons !

Qu’est-ce que le terre-paille ?

Le mélange de la terre et de la paille est dit : terre-paille. C’est une construction qui permet d’allier entre le confort et l’écologie. Aujourd’hui, cette technique connaît de plus en plus de succès. En effet, il existe plusieurs techniques qui nous permettent d’isoler nos combles tout en respectant l’environnement. Le mélange du terre-paille est un exemple.

Effectivement, le mélange terre-paille ne permet pas de faire des murs porteurs (il n’y a pas de mur en terre-paille), mais il permet de remplir les ossatures en bois pour réaliser des clos qui garantissent une excellente performance thermique.
C’est un mélange composé de :

  • 20 % de terre ;
  • 80 % de paille.

Ici, on réalise une barbotine fluide de la terre argileuse puis, de mélanger une quantité de paille. Bien qu’il soit très simple, ce mélange est un excellent isolant thermique qui permet de réguler l’hygrométrie via sa capacité à bloquer l’eau et même de la restituer au cours de la saison chaude.

Le terre-paille peut facilement être recouvert d’enduit pour le protéger de l’eau de pluie.

Comment faire un mélange de terre-paille ?

Pour construire en terre-paille, trois options s’offrent à vous :

La technique banchée

Premièrement, on peut obtenir le mélange terre-paille en le laissant pendant une durée minimum de 24 heures pour permettre à l’eau de s’évaporer. Pour cela, il va être mis dans un coffrage en bois avec une hauteur limitée à 40 cm pour obtenir un bon compactage.

Afin d’optimiser les performances thermiques du mélange terre-paille, il doit être bien tassé pour assurer une bonne tenue du mur en terre-paille. Mais attention ! Pour avoir une surface plane, il faut veiller à ce que les coffrages soient bien droits. Ceci va également faciliter les finitions avec l’enduit. Le terre-paille isolation permet d’obtenir de bonnes performances.

Le torchis

Le mélange terre-paille dans cette technique va contenir une quantité plus importante de terre. C’est une solution qui demande aussi une quantité plus importante de bois, qui va être mise entre les différents éléments qui constituent l’ossature.

Ce mélange est composé de grandes fibres qui seront assemblées sous la forme d’un grand boudin perpendiculaire et orienté vers les tiges.

La technique préfabriquée

Ici, la technique est encore plus simple puisqu’il s’agit simplement de remplir les ossatures avec des composants qui ressemblent un peu à des briques terre-paille.

Ces éléments peuvent contenir du ciment et intervenir dans la fabrication des murs porteurs. Ce sont des briques isolantes qui peuvent composer les murs extérieurs.

L’épaisseur de ces murs varie, mais en général, ils sont assez épais pour assurer de bonnes performances isolantes et structurelles.

Analyse technique des maisons en terre-paille

Avant de se lancer, il est important de bien analyser ses besoins et les différentes techniques qui permettent de les satisfaire.

En fait, le mélange terre-paille est très écologique et surtout très économique, puisqu’il est en général, réalisé juste à côté de la construction, donc, il n’y a pas de frais supplémentaires pour la livraison ou le transport, sans compter le fait que les deux composants sont déjà très économiques.

Notons aussi que ce mélange présente une excellente énergie grise. Mais il est par contre, difficile de quantifier l’efficacité thermique et acoustique. Cela va dépendre de plusieurs critères, y compris le pourcentage de chaque élément, l’épaisseur souhaité, et bien entendu, l’efficacité de la mise en œuvre.

Effectivement, si la paille est plus importante que la terre, le mélange sera beaucoup plus isolant, mais beaucoup moins résistant. Pour l’épaisseur, ont peut l’adapter aux éléments porteurs, aux besoins en isolation et bien entendu, à l’espace disponible. Pour la technique banchée par exemple, une épaisseur de 20 à 30 cm est parfaite.

C’est une technique qui peut facilement être pratiquée par des amateurs un peu expérimentés. Elle est très simple et ne nécessite aucun matériel et aucun outil spécifique.

Le remplissage des ossatures nécessite par contre une grande patience, car c’est une méthode très longue, qui peut aussi être très coûteuse si vous faites appel à un professionnel.

Mais attention ! Pour pouvoir bénéficier des aides et des crédits de l’État, il est obligatoire de faire appel à un professionnel agréé et qualifié (RGE).

Si vous avez opté pour les briques préfabriquées en terre-paille, le mélange obtenu sera écologique, surtout si la fabrication du mélange a lieu dans un lieu qui est proche du lieu de construction.

En général, le bloc de terre-paille va comporter environ 10 % de ciment pour avoir un caractère porteur. Un tel bloc affichera des capacités de résistance thermique de 2.3 m² / KWh.

La petite histoire sur le terre-paille

Cette technique de terre-paille est apparue pour la première fois en Allemagne au cours de la première guerre mondiale. La nécessité de reconstruire à prix réduit et les maisons détruites ont donné naissance à cette solution très peu coûteuse.

Après la deuxième guerre mondiale, cette solution a déjà été adoptée et utilisée pour réhabiliter plusieurs pays de l’Europe.

Ensuite, avec le développement d’autres méthodes de construction, cette méthode a été mise à l’écart, mais aujourd’hui, on commence de plus en plus à s’intéresser au mélange terre-paille pour ses avantages écologiques et économiques.

Dans l’ère du green, on cherche à se tourner (ou plutôt retourner) vers les vieilles méthodes de construction.

Désormais, vous savez tout sur la construction en terre-paille, c’est une alternative durable, écologique et surtout peu coûteuse.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

caractéristique matériau liège
Matériaux

Caractéristiques du liège

Le liège Le liège provient de l’écorce d’arbre, notamment de l’écorce du chêne-liège. Le liège est un matériau qui offre de nombreuses propriétés, d’où son

Lire l'article »

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.