La rénovation écologique

rénovation écologique

Des comportements responsables vis-à-vis de l’énergie et de l’usage qu’on fait sont une nécessité à notre époque. En effet, les ressources fossiles ne sont pas illimitées et les mesures sont actuellement prises pour limiter au mieux les dépenses qu’on fait sur ce plan. Les initiatives qu’on peut prendre pendant la rénovation écologique d’une maison vont ainsi lui éviter de trop consommer.

Isolants naturels

Utiliser un isolant naturel permet de faire en sorte que votre habitation puisse conserver au mieux la chaleur. Comme le tout est fabriqué à base de matériau naturel, on peut aussi limiter l’empreinte carbone de la construction. Ici, la quantité de CO2 produite directement et indirectement par l’isolant est plus faible que la moyenne. La raison en est qu’un isolant naturel en fibre de bois ou autre matériau similaire ne requiert pas trop de traitements pour qu’il devienne un produit fini.

Les options qui se présentent à vous sur ce plan sont variées, dont les suivantes :

  • La fibre de bois précédemment mentionnée
  • La laine de coton,
  • Le chanvre,
  • Le liège,
  • Et bien d’autres.

Le prix est un des détails qui permet de distinguer chaque alternative. Par exemple, le liège se compte parmi les isolants naturels les plus onéreux. En contrepartie, s’en servir pour une isolation de toiture écologique permet de limiter très efficacement la perte de chaleur. Les caractéristiques du liège sont très intéressantes. Avant de vous décider pour une option donnée pour des actions comme une isolation écologique des combles, il faut bien réfléchir.

Changement des menuiseries

Une rénovation écologique de votre maison passe aussi par des changements qui portent sur la menuiserie. Sans bonne isolation, les éléments que sont les portes et fenêtres contribuent pour une bonne portion des pertes thermiques. Une des actions que vous pouvez entreprendre est de tapisser la surface non vitrée avec un bon isolant thermique naturel. Ensuite, vous devez porter votre attention sur les vitres.

Avec les bonnes mesures, il est possible de renforcer la protection thermique de ces éléments. La technique consiste essentiellement à utiliser un double vitrage, voire triple. Le but est de laisser une petite lamelle d’air entre chaque vitre, qui va agir comme un isolant mince écologique. L’air en question n’est épais que de quelques centimètres. En revanche, une fois chauffé, il va agir comme une excellente barrière contre les pertes de chaleur de votre intérieur.

C’est aussi une mesure à prendre pour faire que l’isolation phonique écologique chez vous soit optimale. Ce type de vitrage permet aussi de produire de la chaleur, en magnifiant la lumière du soleil. En cela, les vitres à utiliser, notamment par rapport à leur épaisseur, mais aussi l’espace entre celles-ci sont à choisir avec grand soin. Autrement, les vitres risquent de trop amplifier la chaleur, qui serait pourtant difficile à évacuer. Il ferait ainsi trop chaud dans votre maison.

Du chauffage à énergies renouvelables

Pour que votre isolation écologique des murs fasse bien son travail, il est requis de produire ce qu’il faut côté chaleur. Afin que votre maison soit bien écologique, vous devez vous tourner vers des alternatives qui restent dans ce contexte. Plusieurs solutions permettent de générer de la chaleur sans utiliser d’énergie fossile. Ici, pour générer de la chaleur, vous pouvez vous tourner vers des alternatives comme le bois. Les cheminées et inserts sont des appareils de chauffage reconnus pour leur excellent rendement.

Le bois de chauffage se distingue également comme étant la source d’énergie de chauffage la moins chère du marché. Une autre solution vous évite de dépenser continuellement en source d’énergie, car il s’agit d’en utiliser une gratuite. L’énergie géothermique est ainsi un bon recours pour tirer au mieux profit de votre isolant rigide écologique. Autant cette énergie que le bois de chauffage vont nécessiter des travaux spécifiques, à confier à des professionnels. Il y a aussi des alternatives comme le chauffage solaire, les chauffe-eau thermodynamiques ou encore les pompes aérothermiques, qui tirent la chaleur de l’air ambiant.

Les peintures et enduits naturels

L’utilisation d’une isolation extérieure écologique est une nécessité pour une bonne rénovation écologique de votre domicile. Par la suite, vous devez les recouvrir en utilisant de la peinture, ainsi que des enduits divers. Ces produits sont à choisir avec une grande précaution, pour s’assurer que le tout puisse bien respecter les normes existantes. Les impacts d’une mauvaise décision pour ces produits destinés à votre isolation par l’extérieur écologique, mais aussi l’intérieur peuvent être déplaisants.

Utiliser des produits d’origine synthétique notamment vis-à-vis de la peinture va augmenter l’empreinte carbone de votre habitation. Ensuite, si vous utilisez des peintures trop riches en composants chimiques, cela va avoir des impacts négatifs sur la qualité de l’air. Vous devez donc vous informer un minimum sur la provenance et la composition des peintures et enduits dont vous faites usage.

La domotique

Utiliser le meilleur isolant thermique naturel n’est pas le seul moyen de faire une bonne rénovation écologique de votre maison. La domotique se présente également comme une des mesures à prendre pour avoir un meilleur contrôle sur votre usage de l’énergie en général. Une des fonctions pertinentes de la domotique dans ce cas de figure est la gestion du thermostat. Avec une telle mesure, vous allez pouvoir éviter les surconsommations en termes de chauffage.

Un isolant mince écologique vous sera bien plus utile si vous limitez l’utilisation de chauffage au seuil minimum. Les possibilités qu’offre la domotique en termes de rénovation écologique sont bien plus vastes. Il est par exemple possible de relier le tout à des panneaux solaires pour ajuster leur position dans la journée. Ainsi, ils seront toujours convenablement orientés vers le soleil.

Cela peut aussi servir pour faire un suivi de votre consommation d’énergie dans la journée. Vous pouvez ainsi identifier quels appareils consomment le plus, ou bien quel moment du jour ou du soir est le plus gourmand en énergie. De telles informations vous rendent possible de prendre des mesures pour ajuster les dépenses que vous faites en termes d’énergie. Pour profiter au mieux des avantages de la domotique, il est important que les installations soient faites comme il faut par un bon professionnel.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.