Les 5 étapes d’une isolation de combles maîtrisée

isolation combles

Face à la hausse du prix de l’énergie, tous les moyens sont bons afin de réduire votre facture. L’amélioration de l’isolation de l’habitat représente le moyen le plus efficace de maitriser sa consommation d’énergie. En dehors des fenêtres et des portes, on pense rarement à la toiture. Pourtant, 20 % des déperditions thermiques s’opèrent à cet endroit. Ainsi, l’isolation des combles s’avère indispensable. Découvrez les étapes pour réaliser cette opération.

Réaliser un diagnostic de l’état général de vos combles

Comment reconnaitre des combles en mauvais état ? Plusieurs signes indiquent la baisse de performance d’isolation de vos combles. Lorsque vous détectez de l’humidité au niveau de l’isolant utilisé, c’est le signe que ses performances se dégradent. L’isolant ne peut plus bloquer efficacement l’humidité extérieure ou intérieure.

Le taux d’humidité augmente dans votre domicile et les moisissures apparaissent à plusieurs endroits de votre maison. Par ailleurs, vous remarquez des signes de condensation sur les fenêtres et le plafond. Face à ces phénomènes, vous devez agir rapidement. L’humidité peut entrainer un effondrement des combles sur le long terme.

Si aucun signe ne trahit une isolation peu performante, vous pouvez effectuer un bilan thermique. Pour ce faire, vous devez faire appel à un bureau d’étude thermique.

L’isolation par l’intérieur pour un comble aménageable

isolation combles maison

Un comble aménageable correspond à une zone habitable. Le sarking ou l’isolation par l’intérieur est la technique utilisée pour l’isolation de ce type de comble. Ce procédé consiste à insérer la matière isolant en dessous du revêtement de la toiture.

De son côté, l’isolation intérieure consiste à poser plusieurs couches d’isolants sur les murs rampants. Parmi ces deux solutions, le sarking est plus efficace même si l’opération est plus complexe.

Lire aussi :   Balades thermiques : Quels sont les résultats attendus ?

Le soufflage pour un comble perdu

Un comble perdu est dépourvu de zone habitable. Il se trouve directement sous la charpente. Pour isoler les combles perdus, la méthode utilisée consiste à poser un isolant à la surface de leur plancher. Cette solution permet d’améliorer l’isolation des pièces qui se trouvent en dessous des combles.

L’expert procède à une isolation par soufflage. Il s’agit d’une technique qui consiste à poser une couche d’isolants sur le plancher. Elle est surtout utilisée dans le cas où les combles sont inaccessibles.

Choisir un isolant performant pour les combles

Avant d’adopter une technique en particulier, vous devez sélectionner un isolant. Votre choix doit reposer sur plusieurs critères comme la résistance aux nuisibles et à l’humidité, les performances thermiques et acoustiques, les propriétés environnementales.

Les isolants minéraux représentent une solution abordable. De plus, ils présentent une bonne résistance dans le temps. Les isolants minéraux les plus connus sont la laine de roche et la laine de verre.

Quant aux isolants naturels, ils coûtent plus cher, mais leur efficacité est plus élevée. Ces isolants sont fabriqués à l’aide de matières organiques et écologiques. Il y a par exemple la laine de chanvre qui est réputée pour ses propriétés acoustiques et thermiques.

De son côté, le liège est une matière imputrescible et inflammable. Enfin, la ouate de cellulose est obtenue à partir de papier recyclé.

Trouver un professionnel qualifié pour effectuer les travaux

Avant d’aborder la question des travaux, sachez que vous devez accomplir des formalités administratives comme la déclaration préalable de travaux ou l’obtention d’un permis de construire.

Lire aussi :   La rénovation écologique

Une fois cette étape accomplie, trouver votre entreprise spécialisée pour réaliser les travaux. Il est vivement conseillé d’engager un artisan certifié RGE. Cette certification garantit des travaux dans le respect des normes énergétiques actuelles.

De plus, engager un artisan RGE participe à votre éligibilité à des aides financières. En effet, les particuliers qui engagent des travaux d’ordre énergétique peuvent prétendre à des primes ou à des crédits d’impôt.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.