Que faut-il comprendre pour isoler les combles ?

que faut il comprendre pour isoler les combles

Les combles d’une habitation sont concrètement l’espace que l’on trouve habituellement à l’intérieur de la toiture de la maison, plus spécifiquement dans un volume qui comprend les versants du toit et le plancher final. Composés d’une charpente qui peut être de différents types, l’isolation de ces endroits est une étape essentielle pour maintenir une bonne rétention thermique et par la même occasion, de meilleures performances énergétiques. Nous verrons ici plus précisément ce qui concerne l’isolation notamment écologique des combles avec ce qu’elle comprend comme matériaux à choisir, techniques à appliquer et conseils à suivre.

Retour sur la définition et les coûts d’une isolation de combles

En premier lieu, il est utile de savoir que plus de 30 % des déperditions thermiques dans une habitation se font via la toiture. Dans cette optique, si l’isolation du toit permet une bonne diminution de ce chiffre, l’existence de combles peut altérer l’efficacité de l’opération. Ainsi, l’isolation des combles paraît être un choix intéressant pour économiser des ressources à ce niveau-là.

Le coût d’isolation de combles peut varier suivant de nombreux facteurs ayant plus ou moins d’impact comme le matériau isolant, le type de combles en présence ou encore plus simplement la taille de la surface à isoler. Dans ce cadre, certaines méthodes permettent de s’en sortir avec des frais de seulement 8 € le m², voire de les placer gratuitement notamment en profitant de certaines aides de l’État.

Comment se déroule une procédure d’isolation des combles ?

Avant de savoir comment isoler des combles, il est important de suivre certaines précautions et étapes préliminaires. Suite à la mise en place du devis et du choix du professionnel, il faudra déjà faire un état des lieux pour vérifier la qualité de l’installation de base. En effet, plusieurs problématiques peuvent être rencontrées dans ce cadre, telles que :

  • Des dégâts sur la charpente ;
  • Des matières toxiques ;
  • Des nids d’animaux ou d’insectes.

La présence de différents types de combles peut, de même, changer la manière d’intervenir sur l’isolation à l’image des applications sur des combles perdus ou aménagés qui peuvent plus ou moins varier. En ce qui concerne les techniques qui peuvent être utilisées, la plus présente reste celle du soufflage qui sera cependant essentiellement réservée aux combles perdus. Toujours dans le même type de combles, la méthode de la laine déroulée peut de même être appliquée. Du côté des combles aménagés ou habitables, l’option la plus sûre est d’isoler directement les rampants au niveau de la toiture.

Combles perdus

Les combles dits perdus sont ceux que l’on va voir le plus souvent dans les habitations et représentent des espaces présents au niveau des toits. Contrairement aux modèles aménagés, les combles perdus ne peuvent généralement pas être habités en raison d’une hauteur sous plafond insuffisante ou d’une conception qui ne permet pas de poids supplémentaire. Malgré moins de possibilités en termes de volume d’habitation, l’isolation des combles perdus reste bien plus simple, et ce, notamment avec des matières écologiques.

Combles aménagés

À l’inverse des combles perdus, les aménagés ne contiennent pas de charpente encombrante et font habituellement plus de 1 m 80 de haut afin de garantir un minimum de confort aux habitants de l’espace. Ce type de combles se voit généralement isolé par le biais des rampants qui s’installent en rouleaux ou en plaques qui seront directement appliqués sur l’intérieur de la toiture. L’efficacité de retenue de la chaleur est cependant moindre par rapport à ce qu’il est possible d’obtenir avec une isolation de combles perdus.

Quel isolant choisir pour une isolation écologique des combles ?

Les matériaux conseillés pour une isolation écologique des combles ne diffèrent pas énormément de ceux prévus pour les isolations de toitures en règle générale. On retrouvera donc des fondamentaux écologiques et tout aussi économiques comme la laine de mouton ou les fibres de bois qui, en plus, vont fournir un excellent maintien de la chaleur.

D’autres alternatives moins utilisées peuvent de même être appliquées dans le genre du chanvre avec sa particularité pour retenir le CO² ou bien le lin qui dispose également de très bonnes performances d’isolation phonique. Si vous avez un budget plutôt large, le liège expansé peut de même être une option intéressante pour rester dans le cadre des éléments d’isolation écologiques.

Niveau d’efficacité thermique

On mesure habituellement le niveau de performance affiché par un matériau isolant grâce à sa résistance thermique qui est par ailleurs indiquée par la valeur R. Celle-ci va dépendre de la conductivité thermique de la matière en question ainsi que de son épaisseur. En gros, plus le R de l’isolant est élevé, plus son efficacité devrait être haute. Précisons que la grande majorité des isolants écologiques présents sur le marché disposent d’une efficacité sensiblement proche de celle de la laine de verre qui représente, soit dit en passant, l’isolant non-propre le plus utilisé actuellement.

Choix de l’intervenant

Il existe un grand nombre d’alternatives plus ou moins onéreuses, efficaces ou sûres pour mettre en place une isolation de vos combles. En effet, il vous sera par exemple possible de procéder à ce type d’activités par vous-même. L’autre option est de passer par un professionnel, mais il est indiqué dans ce cas qu’il est primordial que celui-ci soit agréé. Il est à noter que l’une des conditions les plus importantes au niveau des primes fournies par l’État dans le registre d’une isolation écologique des combles concerne justement la qualification et l’agrégation de l’intervenant.

Aides du gouvernement pour les rénovations écologiques de combles

Comme souligné plus haut, il existe des aides prévues par l’État dans le cadre de rénovations énergétiques spécifiquement appelées ici « prime énergie d’isolation des combles » qui vont servir à réduire considérablement les frais que peuvent impliquer ces opérations selon votre situation ou votre profil.

Il peut par ailleurs aussi bien s’agir de sommes précises accordées à des ménages pour effectuer leurs travaux que de réductions plus ou moins spécifiques sur la TVA ou même sur des impôts. Bien entendu, ces propositions sont globalement soumises à un certain nombre de règles et de conditions liées au type de rénovation, à la marge de gain de ressources ou même aux revenus du demandeur.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

rénovation écologique
Isolation

La rénovation écologique

Des comportements responsables vis-à-vis de l’énergie et de l’usage qu’on fait sont une nécessité à notre époque. En effet, les ressources fossiles ne sont pas

Lire l'article »

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.