Quels sont les avantages du puits canadien ?

puis canadien energie psoitive

Aujourd’hui, l’utilisation des ressources naturelles renouvelables pour assurer ses besoins en chauffage est une véritable obligation pour les ménages. En effet, vu notre impact sur la planète, on doit tous s’intéresser aux dangers qu’encourt notre planète, et nous devons tous donner du sien pour la protéger.

Les énergies renouvelables sont de plus en plus préconisées en France, et rentrent même dans le label de construction. Depuis, la réglementation thermique de 2012, toutes les nouvelles constructions doivent assurer une très faible consommation d’énergie, mais aujourd’hui, les maisons doivent être « à énergie positive ».

Alors, qu’est-ce qu’une maison à énergie positive ? Comment assurer une maison à énergie positive ? Quelles sont les sources d’énergies possibles pour assurer une maison écologique ? Découvrons tout ceci et bien plus dans le guide suivant.

Qu’est-ce qu’une maison à énergie positive ?

Aujourd’hui, avec le nouveau label de construction (Bepos), les maisons doivent être à énergie positive. Cela signifie qu’elles doivent produire plus d’énergie qu’elles n’en consomment !

Et oui, ceci a été rendu possible grâce aux sources d’énergie renouvelables qui permettent aux nouvelles constructions, de non seulement satisfaire leurs besoins en énergie, mais même d’en revendre comme c’est le cas des panneaux solaires photovoltaïques.

Il existe plusieurs sources d’énergie renouvelable, qui peuvent être utilisées par les ménages français. Dans cet article nous allons nous concentrer sur les puits canadiens. Alors, qu’est-ce qu’un puits canadien ? Quel est le fonctionnement du puits canadien hydraulique ? quel est le prix puits canadien ? comment installer un puits canadien ? Quels sont les inconvénients du puits canadien ? Quels sont ses avantages ? Découvrons !

Qu’est-ce qu’un puits canadien ?

Le puits canadien est un dispositif qui permet de satisfaire tout ou partie de ses besoins en chauffages. Il peut être désigné par « échangeur air-sol », « puits provençal » ou encore, « puits climatique ».

Selon le climat et le sol, un puits canadien permet de générer beaucoup d’économies, malgré que son installation initiale soit un peu coûteuse.

Avant d’expliquer exactement ce qu’un puits canadien, il est important de connaître la source d’où ce dernier tire son énergie.

En effet, comme son nom l’indique, le « puits », puise son énergie du sol. Donc, on parle d’une énergie géothermique (énergie de la terre). Effectivement, dans le sous-sol de la terre, la chaleur est très importante. Plus on s’approche du centre de la terre, plus l’énergie est très élevée, ainsi, les spécialistes ont développé certains dispositifs qui permettaient de tirer profit de cette énorme source d’énergie, comme le puits canadien.

Définition d’un puits canadien

Encore dit, puits climatique, ce dispositif est une installation qui permet de capter les calories contenues dans le sous-sol de la terre et les transforme en électricité qui servira par la suite à réchauffer ou à refroidir une maison. C’est une installation géothermique très intéressante aussi bien en hiver qu’en été, contrairement à l’énergie solaire qui présentent ses limites en hiver.

Comment fonctionne un puits canadien ?

Idéalement le système de puits canadien est couplé à autre système de ventilation dite à double flux. C’est un point qui permet d’accéder au sous-sol, placé en général dans le jardin. Ce dernier aspire l’air et le transporte vers le sous sol à une profondeur de 3 m environ.

Au niveau de cette profondeur, la chaleur de la Terre est de 14 °C. Ainsi, l’air qui arrive aux maisons est chaud et permet donc, de les réchauffer en hiver mais également de les refroidir en été. Effectivement, si l’air ambiant de la maison varie de – 5 °C à 0 °C, le puits canadien permet d’obtenir un air ambiant de 12 °C environ. En été, où les températures sont très élevées, dépassant les 28 °C et 30 °C, le puits permet d’obtenir une température de 20 °C.

Quels sont les avantages d’un puits canadien ?

Grâce à son apport d’air frais en été et tiède en hiver, le puits canadien permet de diviser sa facture par 10 ! A condition toutefois, que ce dernier soit bien installé.

D’ailleurs précisions, que pour toute installation en relation avec les énergies renouvelables, et les méthodes d’isolation thermique, vous devez absolument faire appel à un professionnel qualifié et agréé, pour obtenir une aide de l’Etat ou un crédit pour financer vos travaux.

Le puits canadien est considéré comme un véritable système de climatisation naturel, qui présente de nombreux avantages, mais avant de se lancer dans les travaux, il est important de prendre connaissances d’un certains nombre de critères, afin d’éviter de se ruiner avec une installation hyper coûteuse, qui ne remplit pas sa fonction !

De quoi est composé un puits canadien ?

Le puits canadien est composé d’un certains nombre d’éléments, certains se trouvent à l’extérieur, c’est à dire, à la surface, tandis que d’autres sont enfouis à l’intérieur des couches de la terre.

Bouche d’air extérieur

Appelée également borne de prise d’air extérieur, cet équipement a une hauteur d’environ 1 m et est doté d’ailettes contre la pluie et des grilles qui le protègent des insectes ainsi qu’un filtre pour purifier l’air.

La gaine enterrée

Cet équipement est une sorte de tuyau qui mesure environ 25 m et un diamètre de 200 mm.

Regard

Cet équipement a pour but de purifier et évacuer les condensats qui se trouvent dans la gaine enterrée.

Quels sont les facteurs à prendre en considération avant de se lancer ?

Comme on vient de le préciser, il est important de prendre certaines mesures et caractéristiques en considération avant d’opter pour le puits canadien. Ces conditions sont les suivantes :

L’efficacité du puits climatique

Avant d’installer votre puits vous devez analyser la nature de votre sol, ce dernier doit absolument être humide. Si votre sol est argileux, le puits ne sera pas très efficace

Les caractéristiques climatiques de votre région doivent aussi être prises en considération. Vous pouvez opter pour un puits canadien si la température de votre région oscille entre 10 °C en hiver et 30 °C en été.

Plusieurs autres mesures doivent être prises avant de pouvoir installer le puits, elles vous seront transmises par le professionnel.

Partager :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Sommaire de l'article

Articles relatifs

Demande de devis

Contactez un professionnel

    Vos informations personnelles





    Votre projet énergétique

    *Champs obligatoires

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.