Si vous n'arrivez pas à lire ce message, cliquez ici.

Lors de travaux d’isolation, seul le confort d’hiver est généralement pris en compte (notion de résistance thermique liée à l’épaisseur de l’isolant). Or, une isolation performante vous protège aussi bien l’été que l’hiver.
En effet, en raison du volume souvent limité des combles aménagés, le risque de surchauffe en été peut rapidement altérer le confort. C’est pourquoi, lors de l’isolation des toitures, une attention particulière doit être portée à la mise en œuvre et aux caractéristiques des produits utilisés.



> Confort d’été :
Inertie thermique : capacité d'un matériau à stocker et conserver la chaleur, elle sera recherchée dans un bâtiment afin de maintenir une température constante et garantir un confort thermique notamment en été en évitant les surchauffes. Dans ce cas, la chaleur extérieure pénètrera dans le logement avec moins d’amplitude, en fin de journée ou idéalement la nuit, période où une ventilation nocturne permet un rafraichissement. L'inertie thermique d'un matériau peut être évaluée, entre autre, par sa densité en kg/m3.

Lame d’air ventilé sous couverture : un espace suffisant doit être aménagé entre la couverture et l’isolant, associé à une circulation d’air frais de l’égout au faitage. Aussi, pour maintenir la pérennité de la charpente, l’isolant ne doit pas être en contact direct de la couverture. Des dispositions doivent donc être prises tel que la pose de panneaux ou écrans de sous-toiture perméables à la vapeur d’eau (HPV), qui permettront de ménager une lame d’air suffisante.



> L’étanchéité à l’air : la clé de la performance
Étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau : en toiture, une membrane, posée côté chaud de l’isolant, permettra de remplir les fonctions d’étanchéité à l’air et de protection de l’isolant à la migration de vapeur d’eau. Une membrane "indépendante" facilitera les jonctions entre les différentes parois (mur/dalle, mur/toiture, rampant/plafond) et optimisera le traitement des points singuliers.

Pour favoriser le confort d’été, l’isolation devra tenir compte : des caractéristiques intrinsèques du produit, de son épaisseur, de sa densité, mais aussi de sa mise en œuvre, avec un soin apporté à l’étanchéité et aux traitements des ponts thermiques.

Cette mise en œuvre est particulièrement indiquée dans le cas où le changement de la couverture est nécessaire. Le sarking consiste à fixer des panneaux isolants par-dessus les chevrons existants. Cette technique est réalisée par des couvreurs et nécessite une bonne pratique du professionnel.

Les avantages :
• Excellente étanchéité à l’air ;
• Continuité de l’isolation permettant de traiter les ponts thermiques liés aux chevrons ;
• Evite d’effectuer des travaux à l’intérieur de la maison ;
• Conservation du volume habitable des pièces et de la valeur foncière du bâtiment.

Les inconvénients :
• Peu d’artisans formés ;
• Coût plus élevé par rapport à une isolation par l’intérieur mais recommandé dans le cas où
la couverture est à refaire.
L’isolation des combles est le moment idéal pour envisager l’installation ou le remplacement d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).
L’intervention devra se faire au préalable de la pose de l’isolant, tout en tenant compte de précautions techniques : passage des gaines, étanchéité des réseaux, accessibilité, chemin technique, …
Pour rappel, ventiler son logement est essentiel pour :

• Apporter un air neuf et garantir les besoins en oxygène ;
• Evacuer les polluants (peintures, colles, vernis, etc.) et mauvaises odeurs ;
• Diminuer l’humidité de l’air (due à la respiration, la cuisine, la salle de bain) qui favorise l’apparition de moisissures et peut dégrader le bâti.