27 mai

Les clefs de la réussite d’une bonne isolation des combles

Afin de réduire vos consommations d’énergie pour le chauffage de votre habitation, vous envisagez de faire réaliser une isolation de vos combles. Cette opération d’isolation des combles peut être réalisée par soufflage d’un isolant en vrac.

Pour que cette opération vous donne satisfaction sur le long terme, l’application de l’isolant doit être faite en conformité avec les bonnes règles de mise en oeuvre :

1. L’application de l’isolant doit être faite de manière à laisser une lame d’air d’au moins deux centimètres entre l’extérieur de l’isolant et le support de revêtement de couverture. Un film pare vent/pare pluie peut être parfois nécessaire pour ménager cette lame d’air pour les rampants de toiture.

2. L’application de l’isolant doit pouvoir être contrôlée visuellement en tous points lors du chantier. Pour ce faire, l’application de l’isolant doit être réalisée soit par l’intérieur de la construction après dépose du parement plâtre (ou assimilé) intérieur, soit par dépose de la couverture et de son support (volige ou liteaux) aux endroits où l’isolant est appliqué.

3. Les appareillages électriques (VMC, spots encastrés, …) ne doivent pas être en contact avec l’isolant.

4. Autour des conduits de fumée, l’isolant ne doit pas être appliqué à une distance inférieure à la distance de sécurité.

Si ces principes de bonne mise en oeuvre ne sont pas appliqués, vous vous exposez aux risques suivants :

1. Développement de condensation, puis apparition de champignons et moisissures dans la charpente (dont la mérule) du fait de l’absence de la lame d’air.

2. Risques d’incendie si les distances de sécurité autour des conduits de fumées et des équipements électriques ne sont pas respectées. Enfin, rappelons que toute personne s’étant engagée suite à un démarchage bénéficie de la protection des lois sur le démarchage (forme du contrat, faculté de renonciation, interdiction de paiement pendant le délai de réflexion).