28 sept

Combien de CO2 dans mon steack hache ? 6,6 km en voiture

Un comparateur CO2 est né de la collaboration du cabinet Greenext, spécialiste du calcul de l’impact socio-environnemental des produits de grande consommation, et d’une toute nouvelle agence de datavisualisation, la bien nommée WeDoData.

L’objectif ? Dévoiler le poids CO2 des produits alimentaires les plus vendus en France, et rendre intelligible la lecture de ce poids. Car il faut bien reconnaître que l’étiquetage carbone, jusqu’à maintenant, ça ne nous parle pas vraiment !

Ainsi, sachez qu’une portion de vos céréales au chocolat préférés émet autant de CO2 qu’un cycle de 40 minutes sur votre sèche-linge (230 grammes de CO2). Pour 100 ml de lait demi-écrémé, c’est autant de CO2 émis qu’un réfrigérateur pendant 2 jours, 10 heures et 20 minutes (soit 140 grammes de CO2). Un petit verre de Cola ? 3h12 de télévision. Le même petit verre de jus d’orange ? 8h48 de TV !

Bref, autant dire que les comparaisons sont parlantes…

Un comparateur pédagogique et ludique

Et là est bien le but des équivalences présentées par l’application : “pas question de culpabiliser le grand public, mais d’ouvrir les yeux sur d’autres référentiels que les euros et les calories” explique Karen Bastien, journaliste fondatrice de l’agence de datavisualisation WeDoData, avant de poursuivre:

“Ce premier moteur CO2 de l’alimentation a été entièrement cocréé avec Greenext, l’un des spécialistes français de l’impact environnemental de notre consommation. Cette société, qui travaille habituellement avec les entreprises ou la grande distribution, a également le souci de sensibiliser le grand public, car c’est lui qui, dans quelques mois, sera dans les travées des magasins devant ses produits préférés et une nouvelle étiquette environnementale.

WeDoData ne pouvait qu’être intéressée par ce défi : informer de façon pédagogique et ludique. Le CO2 va être un nouveau référentiel de notre quotidien. Le prisme monétaire est très insuffisant, on le voit aujourd’hui, pour penser notre économie. Il nous semblait essentiel de mettre en parallèle ces produits alimentaires – les 34 les plus vendus en France – et une action que le grand public “mesure” déjà, comme les kilomètres parcourus en voiture ou le nombre d’heures de télévision. C’est, j’espère, par la multiplication de ce genre d’outils que de nouveaux repères vont faire leur apparition.”

Découvrir le Greencode-info